La météo est maussade, la pluie ne nous quitte plus, la nuit tombe toujours trop tôt… aucun doute, TOUT nous incite à rejoindre au plus vite notre nid douillet, à se caller devant la télé sous un bon plaid, une boisson chaude dans les mains. En d’autres mots, on a envie d’hiberner! Et pourtant, notre conscience nous interpelle : quid des raclettes, repas de fêtes et chocolats chauds, une fois le printemps revenu ? Pour pallier à ceux-ci et aux craquages qui remontent le moral face à cette météo déprimante, rien de tel que de reprendre de bonnes habitudes !
Les microbes sont de retour. Rhumes, rhinites et gastro-entérite risquent de passer par nous. À moins que…
La période des fêtes de fin d'année, avec sa succession de gueuletons plus ou moins élaborés et de repas plus gargantuesques, a souvent cet effet un peu magique de réchauffer les coeurs, satisfaire sa gourmandise aussi bien que sa vie sociale.
A moins de céder aux sirènes des produits importés (merci la trace carbone due au transport!) et des serres chauffées, la variété de légumes frais disponibles en hiver est plus basse que le reste de l'année... sans être négligeable. Et ils constituent toujours votre apport principal en vitamines, sels minéraux et acides aminés, essentiels à votre organisme.
Traditionnel dans les pays nordiques où les hivers sont autrement plus rigoureux (en Finlande, presque chaque foyer en est pourvu), le sauna est en train d'acquérir ses lettres de noblesses dans nos contrées.