Perte d’emploi, mode d’emploi

Un licenciement n’est jamais un événement anodin. C’est une épreuve qui ébranle notre moral, notre sentiment de sécurité, notre optimisme et notre confiance en soi. Il faut rebondir et garder un moral d’acier, car la recherche d’un nouveau job est un véritable combat.
Sur l'échelle du stress
Le jour où vous êtes licencié, votre univers s'écroule ! Vous avez l'impression d'être un paria, vous perdez vos repères et, à ce moment, votre niveau de stress atteint un de ses plus hauts niveaux. De fait, la perte d'un emploi arrive dans le top 10 des événements les plus traumatisants de la vie.

Garder son calme et reprendre ses esprits
L'effet de l'annonce provoque un raz de marée émotionnel. Il faut la "digérer" et puis l'annoncer à votre conjoint, vos enfants, votre famille, vos proches.
Une étape qui n'est pas facile car elle engendre de nombreuses réactions et questions.

Passé le choc de l'annonce, il faut d'abord vérifier que tout est en ordre côté administratif.
Avez-vous reçu votre C4 de votre employeur ? Est-il correctement libellé et complété ? Quelles sont les indemnités auxquelles vous avez droit ? Devez-vous ou non prester votre préavis ? Et si vous devez le prester, quels sont vos droits et obligations ? Avez-vous droit à un outplacement ?

Procédez par ordre
Dès réception de votre C4, vous devez vous inscrire comme demandeur d'emploi au Forem (pour la région Wallonne) ou chez Actiris (région Bruxelles-Capitale), au VDAB (Flandre) ou à l'ADG (région germanophone).
Ensuite, pour percevoir une allocation de chômage – au terme de votre période de préavis -, vous devez introduire une demande auprès d'un organisme de paiement (soit un syndicat, soit la CAPAC (Caisse auxiliaire de paiement des allocations de chômage).

La foire aux questions
Quels sont vos droits ? A combien s'élève l'allocation de chômage ? Pouvez-vous bénéficier de formations? Quels sont les outils mis à votre disposition par les organismes publics pour votre recherche d'emploi ? Avez-vous droit à de l'outplacement (aussi appelé "reclassement professionnel", il s'agit d'un accompagnement proposé aux travailleurs qui ont au moins 45 ans au moment du licenciement)? Qu'existe-il sur le marché pour suivre une formation ? Avez-vous droit à des chèques formations ou à des dispenses de chômage durant le temps d'une formation ?
Les questions sont nombreuses, les réponses également et parfois, dans la jungle des informations sur Internet, il n'est pas toujours facile de s'y retrouver.