L’œuf, symbole de fertilité, de vie et de renaissance

Le printemps étant la saison de la renaissance de la nature, l'œuf qui éclot est symbole de vie et de renouveau.

De nombreuses fêtes païennes célébraient la résurrection de la nature symbolisée par l’œuf, porteur d’un germe de vie. « Dans l’Antiquité, au printemps, les Egyptiens, Perses et Romains avaient pour habitude de teindre des œufs et de les offrir », explique le magazine Sciences et avenir.


« Ensuite, c’est très probablement de l’interdiction faite par l’Église, jusqu’au XVII° siècle, de consommer des œufs pendant le Carême qu’est née la tradition des œufs de Pâques », ajoute l’Eglise Catholique française. « Comme on ne pouvait empêcher les poules de pondre, on conservait précieusement ces œufs jusqu’à la fête de Pâques, à partir de laquelle il fallait écouler le stock » ! Le jour de Pâques, on les faisait bénir puis on les peignait et on les donnait aux enfants.


« Dans la religion chrétienne, l'œuf devient donc symbole de résurrection et marque la fin des privations imposées pendant la période de Carême. L'œuf en chocolat est lui tout récent, il nait au XIXe siècle, probablement par gourmandise et par dérive commerciale », poursuit le magazine.

Si l'œuf peint est sans doute le plus populaire, il existe également des œufs en verre, en porcelaine, en bois, en argent et en or. Peter Carl Fabergé en est l'un des plus célèbres créateurs. Fournisseur des œufs de Pâques du Tsar à la fin du XIXe siècle, il conçut des œufs en métaux précieux et pierres décorées, véritables chefs-d'œuvre de joaillerie.