Les jouets connectés et interactifs plus présents que jamais.

Il faut s'y faire : quand un enfant né après 2005 (comptons large) demande un jouet qui fait appel à de la technologie pour la Saint-Nicolas, il sait ce qu'il veut.
Depuis tout petit, il a grandi avec les nouvelles technologies : la tablette, le smartphone, la TV et autres objets connectés n'ont (presque) plus de secret pour lui. Le jouet high-tech a donc tout pour l'intéresser : robots, montres, livres, peluches, drones, tablettes tactiles, tout y passe. Et si les jeux plus traditionnels reviennent dans le coup, c'est aussi parce qu'ils sont cette fois fois armés d'interactivité et de connectivité. Le jouet 2016 se retrouve de plus en plus souvent relié à une application, qui offre davantage de possibilités de progression et d'interaction.

La grande nouveauté qui risque de faire fureur sont les « Hatchimals ». Au départ : un gros oeuf, dont l'enfant devra s'occuper afin de le faire éclore et voir apparaître un mystérieux bébé animal, qu'il faudra aider à faire grandir, lui apprendre à marcher, danser, jouer et même chanter.

Les fans de Pokemon Go voudront prolonger l'aventure avec le Kit du Dresseur, pour leur apprendre à combattre ensemble... Ou encore le robot singe Zoomer qui se déplace, s'anime et répond à l'enfant, grâce à des capteurs.

Très innovant également pour les tout petits : la chenille programmable de Fisher Price, sonore et lumineuse. En modifiant l'ordre d'assemblage des différentes sections, l'enfant peut créer un parcours qui lui permettra d'arriver à destination.

Du côté des jeux de société,« Simon », « le » jeu technologique des années 80, est de retour mais dans la version « Simon Air », qui détecte les mouvements et détermine si les séquences de couleurs ont été reproduites correctement.

Ou encore le jeu « Roar », qui oppose le joueur incarnant un monstre qui s'est échappé et les chimistes qui veulent l'attraper, le tout par le biais d'une application gratuite. L'interaction entre le digital et le monde réel pour toute la famille.

Bref, si vous ne savez pas quoi offrir, demandez à votre enfant ! Et n'oubliez pas qu'après Saint-Nicolas, c'est Noël qui arrive !