Enfants et accidents domestiques : pas une fatalité !

Chutes, brûlures, intoxications... votre maison est un vrai champ de mines pour les enfants. La majorité des accidents de la vie courante touchant les enfants de moins de 16 ans surviennent à l'intérieur du foyer. Pourtant, quelques précautions simples permettent d'éviter un drame. Mieux vaut prévenir que guérir !

Ne jamais baisser la garde !​

"Je ne l’ai quitté des yeux que 30 secondes", "Je ne pensais pas qu’il grimperait sur la table de la cuisine", "Je ne comprends pas comment il a su ouvrir la fenêtre".

Malgré toute la vigilance que les parents portent à leur progéniture, il suffit parfois de quelques secondes d’inattention pour que l’accident arrive : brûlure, coupure, chute,…

Prévoir et éduquer : fil rouge de la prévention

La plupart des accidents qui surviennent à la maison pourraient être évités en prenant de simples précautions et en sensibilisant très tôt les enfants aux risques.

Prévoir en observant son environnement domestique et en pointant les endroits et les situations dangereux. Prévoir en fonction de l’âge de l’enfant mais également de son développement psychomoteur, de sa personnalité…

Prévoir en aménageant son logement de manière adéquate pour y réduire les risques, par exemple en plaçant une barrière de protection devant les escaliers.

Eduquer l’enfant dès son plus jeune âge en lui apprenant à reconnaître lui-même les situations périlleuses et en lui expliquant le sens de nos interdits. Donner de l’autonomie à son enfant en étant à ses côtés, est primordial pour qu’il grandisse bien.



Top 10 des accidents domestiques les plus fréquents chez les jeunes enfants​



Gare aux chutes ​

Chaise, tabouret, échelle, balcon,… votre petit cascadeur a vite fait de grimper sur l’appui de fenêtre et de se pencher dangereusement par la fenêtre ! Dès que l’enfant marche seul, il explore continuellement son environnement et est exposé au risque de chute. 250 enfants de 10 mois à 7 ans sont défenestrés chaque année !



Aïe les petits doigts​

Une fâcheuse tendance pour les petits casse-cou de moins de 5 ans : les doigts coincés dans les portes ou les fenêtres… ou un doigt écrasé lors d’une dispute entre frère et sœur.



Chaud devant ! ​

Chaque année, plusieurs centaines d'enfants atteints de brûlures graves sont hospitalisés dans les 6 centres belges pour brûlés.

Les risques de brûlures sont multiples : température du bain (une brûlure sur 5) - liquide trop chaud (eau, thé, potage,…), exposition au soleil, barbecue, plaques de cuissons, friteuse, fer à repasser, feu ouvert…



Baignade sans haute surveillance ​

Baignoire, piscine, pataugeoire,… 20 centimètres d’eau suffisent pour qu’un bébé se noie. Il suffit que son visage soit totalement immergé. En outre, comme ses poumons sont petits, ils se remplissent très vite, ce qui rend la noyade plus rapide encore.



Alerte intox ​

Ah les jolies petites pilules roses bonbon, le lait pour le corps dans son conditionnement qui ressemble à un biberon ou encore, l’eau de javel que vous avez transvasée dans une bouteille d’eau et laissé sous l’évier à portée de main ou les feuilles si appétissantes de cette plante à côté du canapé… votre petit bout associera la couleur, la forme ou l’aspect à des choses qu’il connait. Et à un âge où il aime tester, il aura vite fait d’avaler le "bonbon" rose, de boire le "lait" du biberon ou "l’eau" de la bouteille ou de mâchouiller une feuille de votre Ficus Benjamina.



Pris les doigts dans la prise

Une autre grande spécialité des tout-petits, cette attirance inexpliquée pour les prises électriques et cette irrésistible envie d’y mettre leurs petits doigts.



Gare à l’étouffement ​

La découverte du monde passe notamment par le tout à la bouche. C’est pourquoi il faut rester vigilant avec tous les petits objets (cacahuètes, petites pièces du Légo du grand frère,…) qu’il pourrait ingérer facilement et qui pourraient provoquer un étouffement. Sans oublier le lit ou le landau joliment parés de nombreuses peluches : danger ! Si une peluche vient à tomber sur le visage de bébé, il sera bien incapable de la repousser.



Médor n’est pas un doudou ​

Aucun animal domestique ne doit être autorisé à rester dans la chambre d’un nourrisson. Il pourrait l’étouffer en se couchant trop près de son visage. Plus grand, votre bout de chou trouvera peut-être que Médor ou Duchesse ressemblent à son doudou et voudra leur faire un câlin trop intense… Gare à la morsure ou au coup de griffes !



Bob le bricoleur ​

Papa a un atelier rempli d’étranges objets : scie sauteuse, marteaux, tournevis, foreuse,… sans compter les outils de jardin bien tranchants, les produits chimiques et autres pesticides. Que de tentations pour le petit explorateur.



Au feu les pompiers ​

Imiter papa qui allume le feu ouvert ou le barbecue, faire comme maman qui fait brûler un bâton d’encens ou une bougie parfumée… votre chéri observe et réplique les gestes qu’il voit. Ne laissez pas le briquet ou à la boite d’allumettes à portée de ses yeux et de ses mains.